On se retrouve au café

Huit mois. C’est le temps de maturation qu’aura demandé la présente proposition. Le collectif croit fort à ce projet et s’est employé à le rendre aussi réaliste que possible.

Le projet

Le projet "On se retrouve au café"

Sur la route principale, à quelques pas de la mairie ou de l’église, face au marché hebdomadaire, au cœur du bourg donc, il y a « Le Saint Germain » seul et unique café du village. Depuis mars 2020, il n’attend plus qu’une chose : ouvrir ses portes.

Le village de St Germain a toujours eut un « quelque chose»  de particulier, une âme. On y vit, on y grandit, on s’y croise, on s’y ancre. La richesse associative et culturelle participe à en faire un village vivant à l’encontre des cités dortoir qui entourent Rennes et sa métropole. Dans un tel village, le café peut tenir un rôle primordial. Pour la vie économique mais également pour remplir les fonctions de centre social, de salle de réunions, de salle de spectacle ou de projection, d’espace de débat…

Et aujourd’hui, il est urgent plus que jamais, de rouvrir ces portes.

IMG_5568

Depuis la rentrée 2020, un groupe d’habitants se réunit pour réfléchir à une reprise collective du bar du village.

Ce travail est animé par l’envie de monter un café ouvert qui brasse et décloisonne. Un projet solide, porté par celles et ceux qui en ont le désir et l’énergie.
La première grande étape fut la mise en place d’un questionnaire, distribué dans toutes les boîtes aux lettres. Plus d’une centaine de personnes y ont répondu, ce qui nous a permis de sonder les attentes, de noter les appréhensions et de recenser les forces vives.

A partir de cette collecte, nous avons pu dessiner un projet viable
financièrement et humainement.

Et nous avons commencé à sentir l’identité de ce bar se dessiner. Imaginez un peu… Un p’tit café le matin après avoir déposé les enfants à l’école, un burger du vendredi soir, un tournoi de belote coinchée dimanche après-midi, une cantine ouvrière entre deux chantiers, un apéro en attendant les pizzas du camion, un rendez-vous lecture pour les enfants le mercredi, attention retransmission de match samedi prochain, concerts, ciné-débats, soirées jeux de société, karaoké etc.

Voici le planning imaginé
Alors ? On se retrouve au café ?

Il existera moultes manières de nous rejoindre dans l’aventure: Il faudra du monde pour tenir le bar, pour inventer des animations, pour réfléchir à l’organisation, pour donner un coup de frais aux murs etc. Mais pour l’instant, rien n’est fait, nous n’avons pas les clés, nous déposons notre candidature. Vous pouvez donc nous aider en en parlant autour de vous et en participant financièrement au projet.
D’après nos calculs, nous avons besoin d’environ 25 000 euros
pour pourvoir lancer confortablement le projet

À CE JOUR LE
22/03/2021 5

Le montant de la cagnotte est de :

3134 €

Appel aux dons

Financer le lancement et le fonctionnement de ce café de manière autonome, sans passer ni par les banques, ni par les subventions publiques est un gage de l’investissement des usagers, faisant de ce bar celui des habitants et des acteurs locaux.

Il est également possible de faire un prêt à l’association,  pour avoir plus d’informations à ce sujet contactez-nous par mail.

Chiffres clés

Les chiffres clés

Équipage

L'équipage

« On se retrouve au café » est une association loi 1901, composée de 12 co-présidents entourés d’une dizaine de membres actifs, et soutenus par 105 habitants qui se sont portés volontaires bénévoles pour tenir le bar.

Catherine Chevalier

63 ans, assistante de direction chez Orange à la retraite, mamie engagée, la main verte et reine du soufflé imaginaire.

Vincent Alfandari

39 ans, développeur d’objets inutiles.
Parle compta et fléchettes couramment.

Claire Laurent

33 ans, metteuse en scène, animatrice spécialisée en bals démasqués, pizzas sur la place publique, et chroniques radios. Déteste perdre à la pétanque.

David Maréchal

37ans, brasseur. Maîtrise avec brio l’art du comptoir. Aussi bien derrière que devant.

Yoann Boy

29 ans, architecte. Habileté à redonner vie à des lieux plus ou moins vieux. Compétences validées en gestion de projet et entretien de surfaces diverses.

Marion Targowla

64 ans, expérience en buvettes associatives depuis plus de 20 ans et ex-finaliste d’Europe de palets.

Loïc Gosset

38 ans, graphiste qui dessine. Zythologue approximatif, champion auto-proclamé d’Ille-et-Vilaine de fléchettes.

Vanessa Depeyre

37 ans, Animatrice sociale. Fâcheuse tendance à vouloir fédérer petits et grands autour d’élans communs. Aime raconter des histoires aux enfants et écouter celles des anciens.

Maëlle Bergeot

30 ans, animatrice de groupes jeunes comme moins jeunes, multi-médaillée de tournois de belote.

Dominique Launay

45 ans, responsable sécurité en informatique et en fermeture de troquet en temps et en heure. Légendaire bassiste germinois et impulseur de bœufs musicaux.

Hélène Rescan

64 ans, 15 ans dans la création de petites entreprises et 6 ans assistante maternelle à gérer des ingérables !!

Emeline Gosset-Bellanger

36 ans, conçoit des vêtements pour l’allaitement. Anime les cours de couture du village. Expérience exceptionnelle en karaoké.